Mon activité de Restauration de Livres Anciens est arrêtée.
en

Quelques exemples de dégradations

L’eau, l’humidité

illustration

Les causes

Le livre entreposé dans une cave, un grenier, une maison fermée et humide.

Les conséquences

Les mouillures sur le livre se reconnaissent par des traces sombres qui forment des genres de cartes géographiques.
Chaque matériau qui compose le livre a une certaine teneur en eau, et en séchant, un cuir ne réagit pas de la même façon qu’un carton. Ainsi le livre se cambre et se déforme. Le papier perd son encollage naturel et devient mou.
L’humidité dans le livre entraîne de nombreuses autres causes de dégradations comme les insectes ou les micro-organismes. illustration

Les solutions

Un livre doit être conservé dans un lieu ayant une hygrométrie comprise entre 50 et 65 % d’humidité relative et une température comprise entre 16 et 25°C.

Les insectes

illustration

Les causes

Le livre humide attire plus particulièrement les insectes, mais on en trouve aussi dans des lieux sains. Les conditions qu’ils préfèrent sont une température entre 24 et 28°C et à une humidité relative de 80 à 90 %.
Les vrillettes, les lépismes se régalent des matériaux libraires, ils se nourrissent surtout d’amidon (contenu dans la colle) et de cellulose (papier, carton).

Les conséquences

illustration Les vrillettes (actives surtout au stade larvaire) créent des galeries dans l’épaisseur du livre.
Les lépismes restent en surface et aiment tout particulièrement le cuir. La dégradation est plus superficielle.

Les solutions

Les insectes ont particulièrement horreur de la lumière, ainsi la meilleure façon de protéger les livres est des les consulter régulièrement (la lumière directe est nocive pour le livre).
Les conditions de température et d’humidité, si elles ne sont pas dissuasives, sont tout de même nécessaires pour éviter une prolifération importante des insectes.

Les micro-organismes

illustration

Les causes

Les causes d’infections peuvent être multiples : par contact avec des livres infectés (surtout en cas d’humidité de ouvrages), ou par la poussière qui transporte des spores de champignons.
Ces organismes se développent avec la chaleur et l’humidité.

Les conséquences

Les champignons s’attaquent aux papiers et aux reliures. Ils les désagrègent et laissent des taches colorées dues aux pigments qu’ils sécrètent. illustration

Les solutions

Il faut dépoussiérer ses livres régulièrement pour éviter le dépôt des champignons, et les entreposer dans des endroits aérés.

L’homme : les mauvaises manipulations

illustration

Les causes

Par habitude, on a tendance à prendre les livres par la coiffe, à les ouvrir à plat et à les poser en rayonnage sur les tranches. Les reliures anciennes, par manque de souplesse des matériaux, ne peuvent supporter ces manipulations.

Les conséquences

Les coiffes s’arrachent, les coins s’émoussent, les mors se fendent, les cuirs s’épiderment...

Les solutions

La restauration des ouvrages est souvent la solution adéquate, mais à long terme, le changement des habitudes de consultations serait la meilleure solution.

L’homme : les réparations

illustration

Les causes

Certains lecteurs, voulant bien faire, procèdent à des réparations mal adaptées et en général, très dommageables pour les ouvrages.

Les conséquences

On trouve des pièces blanches sur les textes, des rubans adhésifs pour réparer les déchirures, des réparations avec des colles non-réversibles, des ajouts de matières très acides...

Les solutions

Ce genre de réparations n’est pas toujours réversible, cela dépend des colles et adhésifs utilisés.